Sélectionner une page

Le métro, transport 100% électrique

Accueil > Véhicules électriques > Le métro, transport 100% électrique

En comptabilisant plus 1,5 milliards de passagers en un an, le métro parisien a su s’imposer comme un véritable transport à part entier. Que ce soit pour aller au travail où pour les loisirs,ce moyen de transport 100% électrique né dans la capitale, c’est par la suite étendu dans 6 autres villes françaises.
Lyon, Rennes, Paris, Lille, Marseille ou encore Toulouse il y a donc des chances pour que vous l’ayez déjà emprunté. Mais que savons-nous vraiment sur ce petit train ?

Le métro Parisien, objectif faire de la place

Pas de grandes surprises, c’est le métro parisien qui est le plus utilisé en France.
C’est aussi le plus vieux ! Mis en service en 1901 avec comme objectif de faciliter la circulation dans la capitale, le métro a très vite rencontré du succès (et oui la circulation compliquée à Paris ne date pas d’hier !).
Mené par l’ingénieur’Fulgence M-A Bienvenüe, le métro comptabilisait 13 lignes avant la Seconde Guerre Mondiale.

(Fulgence M-A Bienvenüe. La station Montparnasse lui sera plus tard dédié.
Source : Wikipédia)

L’année 1998 fut importante dans l’histoire du métro parisien car elle marque le lancement de la ligne 14 mais aussi l’automatisation intégrale du transport, en utilisant des trains appelés VAL « véhicule auto lège »
Soutenu par les rénovations de 1970, le métro gagne en confort (rénovation des stations et des wagons) et en progrès technologiques (arrivée du pilotage et des péages automatiques mais aussi des départs programmés).

 

La construction des métros en France de 1970 à nos jours

Parallèlement au développement du métro parisien, les villes de Lyon et de Lille se voient aussi engagées dans de gros travaux pour accueillir le métro.
Jusqu’en 1991 la ville de Lyon ouvre des lignes de métros. C’est actuellement métro le plus emprunté de France après Paris.
La ville de Toulouse, elle a développé le projet de métro plus tard puisqu’une première ligne a été inaugurée en 1993, puis une deuxième en 2007.
Et Rennes dans tout ça ? Mais non, nous ne vous oublions pas les Bretons !
Inauguré en 2002, le métro est catégorisé comme le plus petit du monde par rapport à la distance qu’il couvre.

Une méthode de fonctionnement simple basé sur l’électricité

En France, les métros reçoivent l’électricité par les voies. Il y a trois rails, deux dites de roulement et une troisième appelée rail de traction. C’est celle-ci qui fournit l’énergie de manière continue afin d’assurer le bon déplacement du métro. Ainsi, 750 volts sont transmis dans les moteurs de chaque rame.

(Source : Connaissances des énergies)

C’est aussi ça qui différencie le train du métro. En effet, contrairement au métro, le train dispose d’une traction par caténaires, situé au-dessus du transport.

 

Une consommation électrique équivalente à celle de 80 000 foyers

Selon le média Connaissance des énergies : “En 2013, le métro parisien a consommé 834 GWh, dont 562 GWh pour la seule traction des rames, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de plus de 80 000 foyers en France.”

Les roues des métros sont aussi un facteur déterminant concernant leur consommation. En effet, les roues pneumatiques, feront certes moins de bruit mais auront tendance à plus consommer, contrairement aux roues en acier qui elles consomment moins mais font plus de bruits. Le métro de Rennes est uniquement équipé de roues pneumatiques par exemple.
L’électricité utilisée par les métros provient essentiellement des centrales nucléaires.

Bilan électrique Wivaldy

Ne cherchez plus vos économies d’électricité, elles sont dans votre bilan en ligne !

Gratuit et sans engagement

Les métros du futur pour bientôt

Des métros plus rapides et moins bruyants c’est l’enjeu principal sur lequel les ingénieurs se creusent la tête depuis déjà quelques années.
En effet depuis l’arrivée du pilotage automatique, le métro ne connaît pas de réel changement.
Pourtant le designer suédois Prathyush Devadas innove et invente le métro de 2027. Appelé “Twillinger” (jumeaux en Suédois) ce métro futuriste serait totalement automatisé, il fonctionnerait donc par guidage, en sustentation magnétique. Imaginez un métro extérieur, en hauteur, sur deux étages. Le premier réservé aux piétons, le second aux passagers possédants un autre mode de transport types vélo, skate ou encore trottinette. Le centre étant le point de lévitation de la double rame. Pas très explicite je vous l’accorde, alors place à l’image.

(Source: Behance)

(Source: Behance)

Ainsi le métro serait soutenu par des piliers magnétiques, récupérateurs du vent. En effet, lors de ses déplacements le métro généré du vent. Celui-ci va être récupéré par les turbines afin de le convertir en électricité. Ce qui permet de protéger la planète mais aussi de stabiliser les piliers et ainsi d’éviter les turbulences.

Mais il n’y a pas que le Twinillinger qui a été pensé pour améliorer notre quotidien.
Connaissez-vous le “Métrino” ? Conçu par une société Polonaise, le métro est suspendu à des rails à 10 mètres du sol comme un téléphérique. À l’heure actuelle des villes ont donné leur accord pour sa construction, mais, il n’existe pas réellement.
Les cabines sont pensées pour recevoir jusqu’à 10 fois plus de passagers qu’à ce jour.

(Source : Blog en commun)

Plus écologique, rapide et personnalisé voici les promesses que la marque s’engage à tenir. Le point fort de du Métrino est de proposer un voyage personnalisé permettant d’aller à un point voulu. Les premiers essais ont déjà été lancés dans la ville du New Jersey, prochaine étape l’Inde et sa capitale New Delhi.

 

Et sinon avant 2027 qu’y a t-il de prévu ?

Bonne nouvelle ! Paris c’est aussi penché sur le sujet et propose un nouveau métro. Prévue pour 2019, la ligne 14 devrait voir accueillir un métro tout beau tout neuf. Le MP14 comprend 237 rames, équipées de sièges ergonomiques et de lumière LED. Objectif ? Proposer un métro plus écolo et plus confortable. Équipé d’un système de freinage électrique, le MP14 pourra réduire sa consommation d’énergie de 20%.

(Source : Alstom, MP14 « Métro pneus »)

 

Le métro un transport mondialement démocratisé

Présent dans la majorité des grandes villes du monde, le métro est un transport très sollicité. Saurez-vous deviner dans quelle ville le métro est-il le plus utilisé ?

10- Hong-Kong (Chine) avec 1,4 milliards de passagers

9- Paris (France) avec 1,5 milliards de passagers

8- Mexico (Mexique) avec 1,61 milliards de passagers

7- New-York (Etats-Unis) avec 1,65 milliards de passagers

6- Guandzhou (Chine) avec 1,4 milliards de passagers

5- Shangaï (Chine) avec 2,28 milliards de passagers

4- Moscou (Russie) avec 2,04 milliards de passagers

3- Pékin (Chine) avec 2,46 milliards de passagers

2- Seoul (Corée du Sud) avec 2,5 milliards de passagers

1- Tokyo (Japon) avec 3 milliards de passagers par an

Bonus : Les onzièmes du classement sont les Anglais avec le « tube ». Ils comptabilisent 1,23 milliards d’utilisateurs en une année. C’est aussi le premier métro à avoir fonctionné, ils fêtent d’ailleurs ses 15

 

Le métro est donc un des moyens de transport le plus pratique et écologique avec une consommation 100% électrique. De plus, malgré le manque de communication, il fait l’objet de nombreuses innovations.
Et vous quel est le moyen de transport que vous utilisez le plus ?

Norida.

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.