Sélectionner une page

EJP : en quoi consiste cette option du fournisseur EDF ?

EJP : encore un acronyme ? Oui. Encore une tentative de mystification des agissements d’EDF sur la facturation de l’électricité ? … Pas tout à fait. Un nouveau moyen pour faire faire des économies aux meilleurs clients seulement ? Non, pas de favoritisme de ce genre chez EDF.
D’ailleurs, pour répondre à ces questions plus en détail, et même à d’autres interrogations, nous avons décidé de vous en dire plus sur cette option. Il y a déjà peu de chances qu’à l’heure où vous lisez ces lignes EDF se prenne de nostalgie et vous propose, à la demande, une option qui n’est plus vendue depuis 1998. Alors, pour une fois priorité aux abonnés ou à ceux qui par leurs connaissances veulent briller.☀️
 
 

Bilan électrique Wivaldy

Ne cherchez plus vos économies d’électricité, elles sont dans votre bilan en ligne !

Gratuit et sans engagement

Comment vous expliquer EJP ?

Pour vous expliquer le tarif EJP, j’ai contacté la seule personne de mon entourage qui a encore cette option : ma grand mère.

Figurez-vous que dans tout le village, seule ma grand mère a encore cette option d’EDF depuis la construction de sa maison en 1995. Comme pour beaucoup d’autres personnes encore à l’heure actuelle, pour elle, EDF est le seul fournisseur d’énergie possible. “D’autres fournisseurs d’énergie ? Mais depuis quand ? Et pourquoi faire ? Moi j’ai été très contente pendant des années avec mon EJP.” Et oui, face à ce genre d’arguments, rien à faire pour la convaincre d’essayer autre chose. N’étant pas aidée par les électriciens qui lui recommandent de ne pas choisir une autre option pendant plusieurs années, ma grand mère commence à se rendre compte qu’à force, EJP, c’est quand même assez contraignant à la longue.

EJP expliqué en 30 secondes

Ceux qui sont déjà abonnés peuvent passer leur chemin, arrêtons-nous simplement un instant pour vérifier que les curieux suivent bien.
EJP, c’est une option faisant bénéficier d’un prix attractif du kilowattheure très proche des options “Heures Creuses”, et ce pendant 343 jours par an. Avant que la panique ne vous saisisse pour savoir que diable est-ce qu’il se passe pendant les autres jours de l’année, la réponse : l’électricité est plus élevée. Les tarifications majorées sont indiquées par un boitier EJP installé chez le consommateur, qui est alerté par une lumière rouge qui s’allume. Et non, EDF ne décide pas de vous embêter exprès le jour où vous avez toute votre literie à nettoyer ou une demande de chauffage pour la raclette de 20 personnes le soir même. Ces jours “rouges” sont déterminés pour l’ensemble des clients EJP, lorsque les périodes de fortes consommation sur le réseau sont constatées.

 

Quand EDF voulait vous vendre EJP …

 EJP n’est-il plus ce qu’il était ? Commençons par l’argument principal de vente de cette option, caché derrière son nom, scintillant et reluisant comme un sou neuf, poli aux promesses d’économies, qui s’est pourtant détériorée avec le temps.

Comme promis, on vous explique rapidement l’acronyme-mystère : EJP veut dire “Effacement Jour de Pointe”. Cette option tarifaire permet depuis 1983 aux clients y ayant souscrit d’effacer une partie de leur consommation. Presque comme par magie. “Sauf que …”

… Avant que les désavantages de consommation en électricité ne commencent à apparaître

EJP ne déleste pas comme par magie des factures d’électricité en période estivale pour faire face aux surconsommations en hiver, mais demande une véritable organisation des habitudes de consommation pour être rentable. Les jours “rouges” et les autres périodes donnaient aux consommateurs des contraintes de moins en moins appréciées qui ont précipitées la fin d’EJP. Les contrats existants sont respectés, mais EJP n’est en effet plus proposé par EDF à ses clients. Revenons un instant sur ma grand mère avant de passer EJP au hachoir à viande de l’électricité.

 

 

L’heure de gloire d’EJP : ses avantages pour les cas particuliers

Alors voilà, dans une maison prise en tant que résidence secondaire, l’option EJP ne présentait pas de désavantage majeur à ma grand mère. EJP était vendue comme une solution qui permettait de faire des économies importantes toute l’année.
La contrepartie était une hausse conséquente de la facturation lors des jours “rouges” : lorsque ma grand mère devait faire face à un jour “rouge” d’EJP, et surtout l’hiver, elle n’avait qu’à aller vivre ailleurs le temps que cette explosion tarifaire passe. Ou limiter au strict minimum sa consommation. Ou allumer la cheminée. Et pour cause. A 0,4808€ de kWh en heure de pointe EJP, en 2016, mieux valait commencer à s’adapter.
Lorsque EJP était encore parmi les offres les plus intéressantes d’EDF (quand c’est nouveau, c’est toujours beau), au début des années 80 donc, le développement du chauffage électrique et les heures de pointes hivernales sur le réseau devenaient des ordres du jour de plus en plus fréquents aux réunions d’entreprise chez EDF.
En voulant faire payer aux consommateurs le “vrai” coût la l’électricité, EJP est née. Contribuer à l’investissement dans les périodes de pointe, ou s’effacer pour éviter ces mêmes périodes de pointe, est la meilleure idée qui leur est venue.
Vous aussi en lisant cela, vous vous êtes vu comme un soldat prêt à participer à l’effort de guerre ? Attention, parce qu’en plus, il fallait être fort en maths. Déjà, pour calculer les différences de prix entre les périodes rouges et périodes normales, c’était du sport. Pour EDF non plus ça n’a pas été facile de compter. Le fournisseur historique avait profité de la ruée opportuniste des consommateurs et PME pour installer les boîtiers EJP, pas toujours avec des matériels et ressources performants. Résultat cuisant pour EDF.
 

 

Des désagréments qui n’ont pas permis à EJP de prospérer longtemps

EJP était adapté lorsque les services d’électricités français étaient réservés à EDF seulement. Avec ce monopole, l’enjeu était de limiter au maximum les demandes de consommation sur le réseau en heure de pointe. Fidéliser les clients tentés par d’autres modes de chauffage tout en poussant la consommation l’été étaient bien évidemment d’autres objectifs. A l’heure actuelle, la Commission de Régulation de l’Énergie est claire “Cette option est un extinction“. Au cas où la précision d’EDF ne suffirait pas.

La rentabilité est en cause. Les prix du kWh pendant les jours normaux augmentent sans cesse. Les calculs effectués en 2013 et 2017 donnent une augmentation de près de 25%. Ça en fait du bois à ramener pour que ma grand mère se chauffe en période rouge. La hausse colossale est justifiée par l’augmentation progressive des prix du kWh HT de l’électricité du réseau tout comme para la taxe CSPE (Contribution au Service Public de l’Électricité). J’ai aussi essayé d’expliquer ça à ma grand-mère. Je l’ai perdue avec ce dernier acronyme. Sauf en lui montrant cette abbréviation sur sa facture

 

Témoignage d’un utilisateur d’EJP

Témoignage en 2010 d’un internaute : “pour obtenir le tarif EJP lors de son lancement, il a été attribué une prime de 4000 F pour l’acquisition d’une pompe à chaleur qui valaient environ 30 000 F. L’investissement en 1982 représentait une somme très importante. Lorsque [l’on avait] souscrit à cette opération, l’agent EDF [avait] bien garanti que les tarifs suivraient, bien sûr, les tarifs réglementés d’EDF et qu’il ne pouvait en être autrement.”

A présent, les chiffres démontrent que pour maintenir les avantages initiaux d’EJP, il faut baisser la consommation d’énergie de moitié. Même pour ceux qui font attention à leurs habitudes, la moitié sinon majorité des abonnés à l’option n’adaptent pas l’utilisation de l’électricité en période rouge. Changer de fournisseur, nous pourrons en reparler, mais réfléchir à des solutions adaptées apparaît maintenant comme une évidence.

 

En décembre 2014, le président d’EDF, Hervé Gaymard expliquait que le tarif EJP prévoyait une augmentation de 5 % cette même année avant de disparaître en 2016.

Beaucoup vous rappellerons la nouvelle ouverture du marché et ses possibilités plurielles. Qu’est ce qu’on a dit déjà sur ce qui était nouveau ? Les jeunes fournisseurs alternatifs (Direct Energie, Total Spring, Enercoop etc.) proposent des réductions tarifaires par rapport au Tarif Réglementé d’EDF face auxquelles, afin de ne pas être lésés, les utilisateurs d’EJP devraient diviser leur consommation par au moins 4 en période “rouge”. Si vous vous sentez de prendre vos calculatrices en attendant.
Quel que soit votre résultat, il est indéniable qu’il est très compliqué de diminuer ainsi la consommation d’énergie, alors que changer et se plier à l’abandon d’EDF pour cette option ou choisir un autre fournisseur est toujours plus intéressant. Sauf si vous avez une belle cheminée. Et une autre résidence de repli. Ma grand mère n’aura pas la place et le bois pour tout le monde.

 

 

EJP : l’optimisation contre-indiquée

Alors, pour finir en beauté de vous éclairer sur l’EJP, sa chute et sa ruine, l’expérience de ma grand mère montre que l’incitation contradictoire à économiser en heure de pointe et consommer plus le reste du temps est très contraignante, surtout si l’on ne dispose pas de moyen de chauffage autre que l’électricité, ni de résidence secondaire.

Vous aussi vous n’aimez pas qu’on vous dise ce que vous devez faire ? En France, demander d’économiser l’hiver et profiter d’une réduction tout le reste de l’année n’en a pas convaincu plus que ça. A l’inverse d’un contrat “Heures Creuses/Heures Pleines”, une tarification saisonnière s’est avérée incompatible avec les habitudes et moyens des consommateurs. Vous seriez vraiment prêt à allumer la cheminée d’un jour à l’autre en étant prévenu au dernier moment en plein hiver ? Peu l’étaient et le sont.

Pourtant, EJP, ça partait aussi d’une bonne idée

La consommation en énergie atteint des records de plus en plus impressionnants à chaque vague de froid hivernale. Coupures de courant, surfacturation nationale en hiver : la gestion des heures de pointes régionales dans le réseau de transport d’électricité est toujours à optimiser. Une contribution comme EJP apparaissait comme indispensable pour que la stabilité du système d’approvisionnement se maintienne.
Ma grand mère, personne ne lui a expliqué. Ni même les électriciens qui venaient parfois réparer les coupures de courant habituelles. Qui l’aurait fait ? Les consommateurs ne voient que le résultat sur la facture, les contraintes sur les habitudes d’utilisation de l’électricité, et le voisin qui a un autre contrat. Le voisin a toujours un meilleur contrat.

Besoin de démystifier la consommation de votre électricité qui apparaît tous les mois sous votre facture ? Wivaldy, c’est votre décodeur pour tout décrypter, c’est vos lunettes pour gagner en clarté.
Contre l’incertitude et les surprise d’EJP avec ses périodes rouges, Wivaldy vous permet de suivre votre consommation électrique en temps réel.

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.