Calculer la rentabilité des heures creuses

Heures creuses > Abonnement > Calculer la rentabilité des heures creuses

Beaucoup de parents nous ont appris à faire les lessives la nuit “parce que ça coûte moins cher”. C’était vrai à leur époque et c’est plus compliqué aujourd’hui…
Ce qu’on a appris des milliers d’analyse électriques en France que nous avons fait, c’est que 1 foyer sur 2 a des options heures creuses qui ne sont pas rentables. Ça veut dire que ces foyers payeraient une facture d’électricité moins chère s’ils étaient en option Base et non Heures creuses. Étonnant non pour une option qui est sensé nous faire faire des économies  !
En réalité la rentabilité des heures creuses dépend de plusieurs facteurs, soit qu’on ne connaissait pas en tant que consommateur, soit qui sont difficiles, voire impossibles à calculer, si jamais on avait envie de se plonger dedans…
Allez, on va vous aider à y voir plus clair dans ces fameuses heures creuses.

 

 

Pour qui les heures creuses sont-elles rentables ?

Oui, vous n’êtes pas les seuls à le penser. Les heures creuses ont tellement évolué et sont devenues si incompréhensibles qu’on a décidé qu’il fallait qu’on en parle.
Avant tout, l’option heures creuses n’est une “arnaque” que si on se laisse arnaquer… Parce qu’il existe des personnes pour qui elles sont rentables !

Bilan électrique Wivaldy

Ne cherchez plus vos économies d’électricité, elles sont dans votre bilan en ligne !

Logements pour lesquels les heures creuses sont rentables

La rentabilité des heures creuses dépend de la taille du logement qui a deux impacts importants sur la facture d’électricité :

  • la puissance souscrite, qui va déterminer le montant de l’abonnement mensuel
  • la quantité d’électricité consommée

Plus vous avez un grand logement, plus vous aurez besoin d’une puissance souscrite élevée et plus vous allez consommer d’électricité
Moins votre logement est grand, moins vous aurez besoin d’une puissance souscrite élevée et moins vous consommerez d’électricité.

La source de chauffage principale du logement est aussi très importante pour les heures creuses. Si votre logement est chauffé au gaz, il sera plus difficile de rentabiliser les heures creuse, car le gaz a un impact sur les deux mécaniques qu’on a citées plus haut. Un logement qui se chauffe au gaz a besoin d’une puissance souscrite moins élevée et consomme moins d’électricité.

 

Modes de vie pour lesquels les heures creuses sont rentables

Pour que les heures creuses puissent être rentables, il est indispensable d’être capable de flexibilité quant à certains usages.
Nous avons des utilisateurs qui, par exemple, avouent ne pas utiliser leurs heures creuses parce qu’elles sont trop tard dans la nuit et qu’ils sont déjà couchés. À l’inverse, j’ai personnellement souvent vu mes parents se lever en plein nuit pour décharger la machine à laver et lancer le sèche linge. Ils optimisaient ainsi l’utilisation des deux machines pendant les heures creuses.
Autre composante non négligeable de la facture, le chauffage électrique qui consomme en permanence de l’électricité les jours où il fait froid. On conseille, pour un meilleur sommeil et pour des questions d’économie, de baisser le chauffage pendant la nuit. Si vous pouvez le faire c’est parfait. Mais vous diminuez encore votre consommation en heures creuses, ce qui a une conséquence directe sur la rentabilité de l’option.
La rentabilité des heures creuses dépend donc beaucoup des arrangements possibles dans sa vie quotidienne.

 

Équipements pour lesquels les heures creuses sont rentables

Cependant, n’oublions pas qu’il existe aussi une majorité d’appareils électroménagers qui sont capables de fonctionner en autonomie pendant les heures creuses. Vous n’aurez pas besoin d’intervenir pour les mettre en marche, il suffit de les programmer. C’est le cas du ballon d’eau chaude qui fonctionne sur les heures creuses grâce au contacteur, et c’est possible pour les machines à laver le linge ou la vaisselle, dont on peut programmer le départ différé.

Bien entendu, on ne va pas non plus programmer n’importe quel appareil car les heures creuses ne sont intéressantes que si on a des gros appareils énergivores.
On ne va pas vous ressortir la liste des appareils énergivores qu’on peut retrouver partout sur internet, mais sachez que si vous possédez une voiture électrique, un spa, une piscine ou une pompe à chaleur, votre option heures creuses pourra être rentabilisée plus facilement.
En revanche, si vous ne possédez qu’un chauffe-eau électrique, un lave linge, un sèche linge et un lave vaisselle, il faudra se pencher un peu plus sur la rentabilité.

 

La famille type pour qui les heures creuses sont rentables

Avant de vous présenter nos savant calculs, faisons un point sur notre famille type.

Elle est composée de 4 personnes et vit dans un logement de 90m2. Elle se chauffe à l’électricité, cuisine au gaz et a souscrit un abonnement EDF de 9 kVA avec l’option heures creuses.
Sa consommation annuelle d’électricité est d’environ 12 119 kWh (kilowattheures), soit une facture de 1 903€ par an.

Les appareils que cette famille veille à faire tourner en heures creuses sont le ballon d’eau chaude, le lave-linge, le lave-vaisselle et une partie de son chauffage.

Pourtant, l’option heures creuses est à peine rentable pour cette famille. Si elle avait l’option de base, sa facture s’élèverait à environ 1 908€. Maigre gain qui compense l’effort de faire ses machines à laver le linge ou la vaisselle la nuit… Avec l’option base, elle aurait pu les faire à n’importe quel moment et payer quasiment le même prix.

Et cette famille est représentative de la situation dans laquelle se trouve une grande partie des ménages français qui ont l’option heures creuses…
On va maintenant vous expliquer comment faire pour rentabiliser vos heures creuses.

 

 

Le calcul à connaître pour rentabiliser les heures creuses

Nous avons expliqué plus haut les éléments relatifs au foyer qui ont un impact sur la rentabilité des heures creuses.
Entrons maintenant dans le détail des chiffres.

Comment calculer la rentabilité de ses heures creuses

La rentabilité des heures creuses repose sur un subtile équilibre entre

  • le prix de l’abonnement : il est fixé pour l’année et est mensualisé.
  • et le prix du kWh (kilowattheure), le total dépend donc simplement de la quantité totale d’électricité utilisée dans le logement.

Pour calculer la rentabilité de ses heures creuses, il faudra faire une comparaison de sa consommation en option base et de l’autre en option heures creuse

Calcul de la consommation avec l’option base :
Total facture = prix abonnement + consommation annuelle totale x prix du kWh.

Calcul de la consommation avec option heures creuses :
Total facture = prix abonnement + consommation annuelle HP x prix du kWh HP + consommation annuelle HC x prix du kWh HC

Le prix de l’abonnement option heures creuses est plus élevé chez EDF de 16% environ, que l’option base.
Forcément, rien que l’abonnement coûte plus cher, il faudra donc veiller à aller chercher les économies dans la quantité d’électricité consommation.

De ce côté-là, il y a un équilibre aussi à trouver. Par exemple, pour un abonnement à 9 kVA, le prix du kilowattheure est environ 8% plus cher en heure pleine et 16% moins cher en heures creuses que le prix du kWh de l’option base.
Comme il y a 16 heures pleines pour 8 heures creuses par jour, on consomme forcément de l’électricité en heure pleine, il faut donc veiller à consommer beaucoup plus en heures creuses pour combler l’écart.
 

Exemple de calcul de rentabilité des heures creuses pour une famille

Reprenons l’exemple de notre famille évoquée plus haut.
Déterminer la rentabilité de ses heures creuses nécessite de comprendre quel ratio d’heures creuses sera suffisant pour combler un abonnement et un prix du kWh en heure pleine plus cher.

En comparant le montant que la famille aurait payé si elle était en option de base, on s’aperçoit qu’il faut qu’elle puisse faire plus de 36% de sa consommation d’électricité en heures creuses pour que l’option soit rentable !
Cela représente une différence de 121 kWh par an pour passer de 36% à 37% de consommation en heures creuses, soit ajouter 1 à 2 machines à laver par semaine en plus en heures creuses !

 

Heures creuses, quand l’option base est en fait plus rentable

C’est ainsi qu’on s’aperçoit, qu’il existe pour chaque quantité d’électricité consommée un seuil en deçà duquel les heures creuses ne sont pas rentables et commencent à coûter plus cher que l’option base.

Vérifions le seuil de rentabilité pour une consommation moins importante. Prenon 7 374 kWh par an (ce qui correspond à peu près à une famille de 2 personnes).

On constate donc que moins on consomme d’électricité, plus le seuil de rentabilité est élevé. Il se situe maintenant à plus de 40% de consommation en heures creuses si on consomme 7 374 kWh par an.

Maintenant, gardons ce couple qui consomme 7 374 kWh par an et appliquons le bon abonnement, c’est à dire une puissance à 6 kVA.
Juste avec ce simple changement de puissance (on est passé de 9 kVA à 6 kVA), le seuil de rentabilité à encore augmenté et passe à plus de 41%.

En conclusion, nos petits calculs à la volée montrent bien que calculer la rentabilité des heures creuses est plutôt complexe et le changement d’un simple détail peut compromettre les résultats.

La rentabilité des heures creuses dépend de votre abonnement et de la quantité d’électricité consommée, c’est pourquoi, bien connaître sa consommation d’électricité est important pour choisir les bonnes options d’abonnement d’électricité.
Et là dessus, vous pouvez compter sur nous pour vous aider, grâce au bilan de consommation d’électricité Wivaldy qui vérifie si votre option est bien adaptée à votre consommation, entre autre. Et c’est gratuit !

Pour en savoir plus :

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.