Sélectionner une page

Trouver votre consommation en veille facilement

Parlons de votre consommation de veille. Cette électricité que votre logement consomme indépendamment de votre présence ou de votre activité. Il s’agit de tous ces appareils que vous laissez branchés en permanence. Ils vous semblent peut-être inoffensifs, mais savez vous qu’à la longue, leur consommation pèse sur votre facture d’électricité ?

Nous allons vous révéler une petite méthode facile pour parvenir à l’évaluer chez vous et vous aider ainsi à agir dessus efficacement.

De quoi aurez-vous besoin pour évaluer votre consommation de veille vous-mêmes ?

1 – D’être utilisateur de Wivaldy !

Il n’est pas nécessaire d’être un expert en électricité pour parvenir à réaliser ce que je vais vous expliquer. En étant utilisateur de Wivaldy, c’est la possibilité de surveiller votre consommation d’électricité en temps réel qui vous permet de déterminer grâce à cet exercice votre consommation de veille.
Si vous n’êtes pas utilisateur de Wivaldy et que vous disposez d’un autre moyen de mesurer votre consommation d’électricité en temps réel, ça marche aussi ! 

2 – Savoir où se trouve votre tableau électrique

Et savoir aussi à quoi correspondent vos disjoncteurs. Même si vous le ne savez pas, vous allez pouvoir le deviner vous-même facilement, je vais vous expliquer comment.

En quoi consiste l’exercice ?

Pour déterminer vous-mêmes votre consommation de veille et comprendre sur quels appareils vous pouvez agir, il s’agira de procéder par élimination pendant quelques jours.
L’idée c’est d’éteindre des choses progressivement : pièce par pièce, appareil par appareil.

Le plus simple pour faire cet exercice c’est qu’il n’y ait personne chez vous pour fausser les résultats. Aussi, le faire avant de partir au travail sera le plus facile.

Commençons.

Bilan électrique Wivaldy

Ne cherchez plus vos économies d’électricité, elles sont dans votre bilan en ligne !

Gratuit et sans engagement

1 – Observez votre tableau électrique

Dans votre tableau électrique, vous avez tout pleins de disjoncteurs. Oui, ils peuvent faire peur, rien qu’à les regarder on s’imagine déjà prendre un coup de jus. Mais non, c’est tout à fait le contraire, c’est ce qui sécurise votre installation électrique et c’est ce qui va vous permettre de couper le courant localement.

Identifiez les disjoncteurs qui sont reliés à votre réfrigérateur, congélateur, ballon d’eau chaude et autres appareils du même genre qu’il ne faut pas débrancher !
Ceux-là, vous pouvez les marquer d’une gommette rouge par exemple pour éviter de les éteindre par inadvertance.
💡 Si vous ne le voyez pas, faites des tests, abaissez les disjoncteurs un par un en regardant ce qui s’est éteint chez vous.

Pour nos utilisateurs qui utilisent un capteur Voltaware, Efergy, Owl ou autres qui communiquent grâce à votre connexion internet, identifiez le disjoncteur qui y est relié. Pareil, celui-là, ne coupez pas le courant, sinon l’exercice ne servira à rien puisque vous ne pourrez pas mesurer votre consommation.

Si vous avez d’autres appareils que vous ne pouvez pas non plus débrancher, identifiez-les également dans votre panneau.

 

2 – Choisissez une période de référence

Dans votre interface Wivaldy, vous avez le détail de différentes périodes dans la journée : la nuit (de minuit à 6h), le réveil (de 6h à 9h), le matin (de 9h à 11h30), le déjeuner (de 11h30 à 14h30), l’après-midi (de 14h30 à 18h), le dîner (de 18h à 21h) et le soir (de 21h à minuit).

Choisissez une des périodes qui pour vous sera la plus représentative, celle qui vous servira de référence tout au long  de l’expérience.
Le plus souvent, la période du matin, entre 9h et 11h30, convient très bien : il n’y a personne et aucun appareil, comme le ballon d’eau chaude, ne se met en marche.

 

3 – Jour 1 : consommation normale

Le plus simple. Pendant cette journée, vivez votre vie normalement.

Le lendemain, dans votre interface Wivaldy, regardez combien vous avez consommé la veille dans la période de référence. Il s’agit là de votre consommation normale.

 

4 – Jour 2 : consommation minimum

Pour cela, avant de partir au travail, coupez dans votre tableau électrique le courant à tous les disjoncteurs, excepté votre frigo, congélateur et autres qu’il ne faut pas débrancher, comme la box internet si c’est votre cas.

Le lendemain, dans votre interface Wivaldy, regardez combien vous avez consommé la veille dans la période de référence et comparez ce chiffre à celui du jour 1. Vous pourrez déjà voir de cette manière le pourcentage “inutile” que vous consommez chaque jour.

 

5 – Jour 3 : consommation des pièces

Maintenant que vous connaissez votre consommation habituelle et votre consommation minimale, vous pouvez continuer à identifier les veilles qui pèsent dans votre consommation. Vous pouvez pour cette 3ème journée couper comme la veille mais laisser seulement tout ce qu’il se trouve dans la salle de séjour.

Vous verrez ainsi le lendemain ce que consomme votre salle de séjour en veille.
Procéder ainsi les jours suivant avec d’autres pièces si vous le souhaitez : un jour la cuisine, un jour la salle de bain, un jour une chambre, puis l’autre. Vous pourrez ainsi faire une évaluation pièce par pièce.

 

6 – Jour 4 : consommation des appareils

Vous pouvez à présent peut être pousser l’expérience à des appareils plus précis. Il suffit pour cela de couper comme au jour 2 mais en laissant branché seulement quelques appareils dont vous souhaitez évaluer la consommation de veille.

 

Conclusion

Après avoir fait tous ces exercices, vous aurez une idée beaucoup plus précise de ce qu’il se passe en veille chez vous. Vous allez pouvoir choisir ce que vous voulez faire.
Peut-être vous serez-vous aperçu que la différence ne vaut pas le coup de tout couper.
Peut-être au contraire, vous serez-vous aperçu qu’il y a une différence énorme et qu’il faut faire attention à cette consommation passive qu’est votre veille.

Dans le cas où vous vous serez aperçu que votre veille est importante, vous pouvez :

  • Installer des multiprises à interrupteurs pour éteindre complètement les appareils qui ne fonctionnent que ponctuellement dans la journée.
  • Débrancher et ranger les appareils qui vous servent seulement quelques fois dans la semaine ou le mois.
  • Couper directement ce qu’il faut au niveau du tableau électrique dès que vous sortez de chez vous et les rallumer en rentrant. Quelques uns de nos utilisateurs ont d’ailleurs choisi cette méthode, plus radicale mais très facile parce que leur tableau électrique se trouve à l’entrée de leur logement, donc facilement à portée lorsqu’il sortent et rentrent.

 

Enfin, pour les appareils que vous n’avez pas pu débrancher pour l’exercice et qui constituent donc votre veille minimale, pensez à les entretenir pour leur bon fonctionnement. S’ils sont poussiéreux ou encrassés et qu’ils fonctionnent mal, leur consommation d’électricité peut être plus élevée qu’il ne le faudrait.

 

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.