Au moins un tiers des foyers français ont souscrit à l’option de tarification Heures creuses. Vous vous demandez peut être ce que c’est, si ça peut être intéressant pour vous, ou alors si ça sert encore à quelque chose ? On vous dit tout aujourd’hui à ce sujet !

Qu’est-ce que la tarification Heures creuses ?

Les fournisseurs d’électricité proposent parfois plusieurs types d’abonnement pour l’électricité. La différence, c’est la manière dont vous êtes facturés selon les périodes ou les horaires de consommation.

L’offre Heures creuses c’est l’abonnement où votre consommation d’électricité coûte un certain prix selon qu’elle soit en heures pleines ou en heures creuses. Le prix du kilowatt heure (unité de mesure de votre consommation d’électricité) sera plus élevé si vous consommez en heures pleines et beaucoup moins cher si vous consommez en heures creuses.

Bilan électrique Wivaldy

Ne cherchez plus vos économies d’électricité,
elles sont dans votre bilan en ligne !

Bilan électrique Wivaldy

Ne cherchez plus vos économies d’électricité, elles sont dans votre bilan en ligne !

Quand sont les heures creuses ?

Les heures creuses correspondent aux périodes de la journée où la demande en électricité est plus faible, typiquement la nuit et durant quelques heures en journée.

Il y a 8 heures creuses dans la journée et 16 heures pleines.
Les heures creuses sont réparties en une, deux ou trois plages horaires définies par le gestionnaire de réseau (celui qui achemine l’électricité jusqu’à chez vous, Enedis, ex-ERDF).
Votre fournisseur d’électricité n’a rien à voir avec les horaires établis.
Les heures creuses peuvent différer d’une commune à une autre et même d’une maison à une autre. C’est Enedis qui les fixe en fonction des capacités du réseau électrique local. Le but est de maintenir un équilibre dans le flux d’électricité pour que le réseau reste stable.

Pour connaitre les plages horaires d’heures creuses de chez vous, vous pouvez vous référer à votre facture d’électricité, où elles sont mentionnées.
Ou bien vous rendre sur le site d’Enedis pour les connaître.

L’option Heures creuses vaut-elle le coût ?

L’option Heures creuses vaut le coup si vous pouvez consommer votre électricité en respectant les plages horaires d’heures creuses, bien évidemment. Mais il faut également tenir compte d’autres conditions.

L’abonnement d’électricité pour bénéficier de l’option Heures creuses est environ 20% plus élevé que la tarification de base. Alors il faut être sûr que sa consommation compensera ce coût.

La surface du logement entre également en compte car le prix de l’abonnement dépend aussi de la puissance souscrite. Donc pour les logements en dessous de 70 m2, l’économie ne sera pas forcément évidente. Inutile même pour les petites surfaces avec une puissance souscrite à 3 kVa (kilovolt ampère).

Enfin, le volume d’électricité consommé est essentiel pour choisir ou non l’option heures creuses : en dessous de 40% d’électricité consommé en heures creuses, la tarification ne vaut pas le coup, et même vous payerez plus cher.
Pour vous assurer de consommer le plus en heures creuses, disposer d’appareils électroménagers et d’équipements dont la consommation peut être différée sur les plages d’heures creuses est primordial.
Premier poste important : le ballon d’eau chaude. Vous pouvez le faire fonctionner uniquement sur les heures creuses et économiser ainsi sur votre facture finale. Pour cela, il suffit de faire installer un contacteur pour que le ballon d’eau chaude se déclenche aux heures creuses automatiquement.

Aussi, si votre logement est équipé de chauffage au gaz et que votre eau est chauffé par une chaudière à gaz, vous n’aurez aucun intérêt à changer votre option de base..

Notez également que si votre compteur électrique est encore de type électromagnétique (celui avec le disque qui tourne), il faudra le faire changer pour pouvoir être facturé avec la tarification heures creuses.

 

En vrai, à quoi ça sert les heures creuses ?

La tarification Heures creuses a pour but d’inciter les ménages qui y souscrivent à consommer de l’électricité au moment où la demande est moins forte.
Cela sert à ne pas aggraver les pics de consommation, mais aussi à équilibrer la demande tout au long de la journée, surtout la nuit, où on a naturellement moins besoin d’électricité, mais où les centrales nucléaires qui produisent de l’électricité continuent de fonctionner (parce qu’il n’est pas possible d’allumer et éteindre une centrale nucléaire à la demande).

Évidemment, si on diminue la part du nucléaire dans le mix énergétique (vous vous souvenez, je vous en ai déjà parlé précédemment), au profit d’autres sources qui ont une production moins continue, il ne sera plus forcément nécessaire d’inciter les utilisateurs à consommer de l’électricité la nuit par exemple.
Mais là, on touche à la question de la flexibilité pour l’équilibrage du réseau, et ça, je vous en parlerai une prochaine fois plus longuement… 🙂
Retenez seulement qu’à l’avenir, les heures creuses auront vocation à évoluer !

À la prochaine pour en apprendre encore plus !
Portez vous bien !

Norida
Co-fondatrice de Wivaldy

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.

Ça vous intéressera aussi :

Norida co-fondatrice de Wivaldy

Co-fondatrice de Wivaldy.
J’étais comme vous, je n’y connaissais pas grand chose. Mais en faisant de la consommation d’électricité mon métier, j’ai découvert un sujet passionnant que j’aimerais partager avec vous. Suivez-moi dans l’aventure Wivaldy.

Share This