L’origine de l’électricité est une préoccupation de plus en plus forte pour les consommateurs soucieux de la préservation de l’environnement. C’est aussi un critère de choix au moment de la souscription à l’abonnement d’électricité de son logement, les nombreuses offres d’abonnement d’électricité verte qui existent sur le marché actuellement le prouvent.
“Votre électricité est certifiée verte et française sans supplément de prix”, chez Total Spring, “Changez pour une électricité verte et moins chère !” chez Mint Energie, “Changer pour une électricité 100% renouvelable et coopérative dès aujourd’hui ? Réponse : Oui, c’est possible !” chez Enercoop. Les arguments des fournisseurs d’électricité ne manquent pas. Mais qu’en est-il réellement ?
Aujourd’hui, l’électricité en France est largement d’origine nucléaire, à environ 75%. Le reste provient des énergies fossiles (dites aussi thermiques, c’est le charbon, le pétrole, le gaz) et des énergies renouvelables : principalement de l’hydraulique, de l’éolien, puis du solaire et des biomasses.
Alors comment faire pour passer à l’électricité verte ? Qu’est-ce que cela implique pour vous et pour l’environnement ? On vous explique tout, simplement.

Bilan électrique Wivaldy

Ne cherchez plus vos économies d’électricité,
elles sont dans votre bilan en ligne !

Bilan électrique Wivaldy

Ne cherchez plus vos économies d’électricité, elles sont dans votre bilan en ligne !

Passer à l’électricité « verte » n’est pas compliqué

Les offres aujourd’hui ne manquent pas ! Quel que soit le fournisseur d’électricité chez qui vous avez souscrit votre abonnement, il y a souvent une offre verte.
EDF propose par exemple 3 offres vertes parallèlement à leurs offres au tarif réglementé, tandis que Direct Energie propose 1 offre verte parallèlement à leurs deux offres au tarif de marché.

D’autre fournisseurs à l’inverse, ne proposent que de l’électricité verte. C’est le cas deEkWateur ou Planète Oui.

Les offres d’électricité vertes sont soumises aux tarifs de marché, les prix ne sont pas fixés par les pouvoir publics comme c’est le cas des tarifs bleu d’EDF. Mais cela ne doit pas vous effrayer, cela signifie seulement que le prix évolue en fonction de l’offre et de la demande et surtout de la capacité du fournisseur à négocier un bon prix. Les tarifs de marché sont quasiment tout le temps moins chers que les tarifs réglementés.

Certains fournisseurs vont plus loin que l’offre de fourniture d’électricité et vous proposent d’installer vos propres panneaux photovoltaïques pour consommer l’électricité que vous produisez. C’est le cas par exemple d’Engie et son offre My Power qui vous accompagne dans cet investissement coûteux, grâce à une prime et une aide à l’installation pour vous permettre d’économiser jusqu’à 600 € d’électricité par an.

Bilan électrique Wivaldy

Ne cherchez plus vos économies d’électricité,
elles sont dans votre bilan en ligne !

Bilan électrique Wivaldy

Ne cherchez plus vos économies d’électricité, elles sont dans votre bilan en ligne !

Passer à l’électricité verte, qu’est-ce que cela implique ?

Tout d’abord, un coût : le prix de l’électricité verte est un peu plus élevé que le prix de de l’électricité non verte. Vérifiez les grilles tarifaires des différents fournisseurs pour comparer. Voici un exemple de quelques prix du kilowattheure (kWh) pris au hasard chez certains fournisseurs (il ne faut pas oublier de prendre en compte le prix de l’abonnement, ce dont nous n’avons pas tenu compte ici).

Sinon, hormis le coût, vous n’avez aucune installation supplémentaire à effectuer, ni de changement de cable d’électricité ou de compteur à faire. Rien ne change dans votre installation. Seul le mode de calcul de votre facture d’électricité change.

 

L’électricité verte, est-elle vraiment verte ?

Comme nous vous l’avons expliqué, vous n’avez pas de changement d’installation à faire, rien ne change. Même l’électricité qui arrive chez vous, ne change pas ! Elle reste pareille chez tout le monde : environ 75% d’origine nucléaire, 17% de renouvelable et 8% de fossile (chiffres moyens observés à partir des données de production RTE).
En réalité, que vous preniez un abonnement d’électricité verte ou non, vous consommez la même électricité que tout le monde, même ceux qui n’ont pas souscrit à l’électricité verte !

Donc, si vous souscrivez à un abonnement d’électricité verte, vous ne consommez pas vraiment de l’électricité verte. En réalité, vous financez la production d’électricité verte à travers votre fournisseur d’électricité qui s’engage à racheter pour chaque kilowattheure que vous consommez, l’équivalent en Certificat d’Origine. Pour faire simple, si vous avez consommé dans l’année 3 MWh, votre fournisseur s’engage à investir l’équivalent de 3 MWh, auprès d’un producteur d’électricité verte.

Aujourd’hui il n’y a pas de traçabilité sur l’origine de l’électricité que vous consommez, c’est la raison pour laquelle ces fameux Certificats d’Origine restent la seule possibilité pour les fournisseurs d’acheter de l’électricité verte pour vous la « revendre ».

Cependant, certains fournisseurs sont aussi producteurs d’électricité verte, c’est le cas de Direct Energie par exemple qui a des centrales de production ou de Ilek qui vous permet d’investir directement chez le producteur local de votre choix.
Mais dans tous les cas, l’électricité qui arrive chez vous, n’est pas totalement verte !

 

Comment faire pour consommer de l’électricité verte ?

Si vous souhaitez vraiment consommer de l’électricité verte, deux solutions existent aujourd’hui.

1/ Faire de l’auto-consommation.

Depuis l’année dernière, si vous choisissez d’installer des panneaux solaires sur le toit de votre maison, vous avez tout à fait la possibilité de consommer l’électricité que vous produisez. Cela n’était pas le cas auparavant, vous aviez l’obligation de revendre votre production à EDF. C’était du au fait qu’il était techniquement impossible de dissossier l’autoconsommation (consommer ce que vous produisez) de la consommation sur le réseau (consommer l’électricité qui vient du réseau électrique).
C’est grâce aux développements technologiques et aussi en partie grâce aux compteurs Linky que cela est possible, puisqu’ils facilitent grandement les relevés en temps réels et à distance.

2/ Utiliser l’électricité au moment où elle est produite

Même si vous faites de l’autoconsommation, sachez que l’électricité produite est aujourd’hui difficilement stockable, il vous faudra la consommer au moment où vous la produisez, sinon elle est injectée dans le réseau et vous perdez le réel bénéfice de consommer votre propre électricité.
Heureusement, pour ceux qui ne peuvent pas installer de panneaux solaires, il y a dans le réseau une partie de l’électricité qui provient des sources renouvelables : l’hydraulique, l’éolien, le solaire et la biomasse. Donc tout le monde consomme de fait de l’électricité verte ! Cependant, elle n’est pas forcément disponible tout le temps, c’est la particularité des énergies renouvelables, elles sont intermittentes : le solaire n’est produit que s’il y a du soleil, l’éolien seulement s’il y a du vent.

Donc, pour favoriser les énergies renouvelables au quotidien, ce sont les moments où vous consommez de l’électricité qui feront une différence : programmez, par exemple, vos machines en journée lorsque la lumière inonde votre toit ou qu’elle est produite en quantité sur le réseau.
On peut ainsi observer de temps en temps des prix négatifs lorsque les conditions météorologiques permettent une surabondance de production d’électricité face à une demande qui ne change pas.

Pour conclure sur tout ça, sachez qu’au final, c’est votre comportement qui fera surtout la différence dans la quantité d’énergie verte que vous consommez. Vous ne contribuez qu’à financer les productions renouvelables par votre fournisseur, mais vous ne recevez pas en réalité de l’énergie verte lorsque vous allumez votre lumière chez vous.

Si vous suivez votre consommation d’électricité en temps réel avec Wivaldy, vous avez la possibilité de savoir quel type d’énergie vos habitudes favorisent. Essayez par exemple de programmer vos machines en après-midi, vous verrez vos résultats évoluer vers les énergies vertes !

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.

Norida co-fondatrice de Wivaldy

Co-fondatrice de Wivaldy.
J’étais comme vous, je n’y connaissais pas grand chose. Mais en faisant de la consommation d’électricité mon métier, j’ai découvert un sujet passionnant que j’aimerais partager avec vous. Suivez-moi dans l’aventure Wivaldy.

Share This