Pour nous, particuliers, l’électricité se résume vite au contrat EDF qu’on souscrit lorsqu’on arrive dans son logement, à l’interrupteur sur lequel on appuie pour allumer la lumière, ou encore au compteur qu’un monsieur vient relever tous les mois… D’ailleurs pourquoi ? On n’a pas bien compris et c’est comme le reste : PDL, EDF, Enedis, ERDF, RTE, GRT ou autres acronymes incompréhensibles. 😣
Aussi, pour vous aider à comprendre comment fonctionne le marché de l’électricité pour briller d’intelligence auprès de vos voisins, nous allons tout vous expliquer en 1 minute dans cette vidéo.

Ce qu’il faut retenir, c’est que le marché du gaz et de l’électricité était auparavant un monopole d’État géré par EDF-GDF (Électricité de France, Gaz de France).
Aujourd’hui, certaines activités du secteur sont privatisées et ces différentes activités sont distinctement gérées par différents acteurs.

Bilan électrique Wivaldy

Ne cherchez plus vos économies d’électricité,
elles sont dans votre bilan en ligne !

Bilan électrique Wivaldy

Ne cherchez plus vos économies d’électricité, elles sont dans votre bilan en ligne !

1 – Électricité et Gaz de France, EDF GDF

En 1946, l’État a nationalisé les activités énergétiques du gaz et de l’électricité. Ainsi est né EDF-GDF. Bien qu’EDF s’occupait de l’électricité et GDF du gaz, certaines parties de leur activité étaient communes. C’est pourquoi on a longtemps associé les deux acronymes comme faisant partie d’une seule entité.
Dans le cadre de la dérégulation du marché énergétique en 2003, EDF et GDF ont définitivement séparé leurs activités. La dérégulation est un gros mot qui n’est en réalité pas aussi inquiétant qu’il n’y paraît. Par opposition à un marché régulé par l’État, cela signifie qu’on autorise désormais la concurrence à s’établir et laisser le marché réguler les prix.

 

2 – Séparation des activités

Pour permettre une libre concurrence, il a été nécessaire de séparer les activités. Là ou EDF s’occupait de bout en bout de la filière électricité, de la production à la fourniture (vente), il a fallu les dissocier pour ouvrir certaines parties à la concurrence.
De là, 4 activités ont émergé :

  • la production : les centrales qui produisent
  • le transport : l’acheminement de l’électricité produite, la haute tension
  • la distribution : la deuxième partie de l’acheminement, la basse tension jusqu’à la distribution de cette électricité dans les différents points
  • la vente ou fourniture : l’achat de l’électricité en gros puis la revente aux différents points de consommation

La séparation de ces activités concerne tout autant l’électricité que le gaz.
Pour l’électricité :

  • la production est assurée par EDF
  • le transport par RTE (Réseau de Transport d’Électricité)
  • la distribution par Enedis (qui s’appelait avant 2016 ERDF, Électricité Réseau Distribution France)
  • la vente est assurée par EDF également

Pour le gaz, le même principe s’est appliqué : la production a été séparée du transport (assuré par GRT), de la distribution (GRDF, Gaz Réseau Distribution France) et de la fourniture.
Pour ne pas complexifier nos explications, nous n’évoquerons pas plus en détail le réseau de gaz pour nous concentrer sur l’électricité.

 

3 – Les services publics de l’électricité : RTE et Enedis

Après la séparation des activités dans l’électricité, deux d’entre elles sont restées services publics. Il s’agit du transport et de la distribution. Ce sont logiquement deux activités qu’il serait difficile d’ouvrir à d’autres acteurs. 🤔 C’est comme si pour vous rendre de chez vous à votre travail en voiture, vous deviez passer par des chemins différents en fonction de la marque de votre voiture. Il serait bête que chaque constructeur automobile construise sa propre route.
Pour éviter donc de se retrouver avec plusieurs réseaux d’acheminements d’électricité, on ne garde qu’un seul chemin par où passe toute l’électricité. Tout producteur et tout fournisseur peuvent emprunter ces “routes” mais payent une redevance à RTE et Enedis, qui en contrepartie assurent l’entretien et la maintenance de ces “routes”.

Le transport : RTE

RTE, Réseau de Transport d’Électricité s’occupe du transport de l’électricité en haute tension, c’est à dire qu’il prend en charge l’acheminement qui va des lieux de production jusqu’aux embranchements de la basse tension. Les autoroutes, pour reprendre le parallèle. Le rôle de RTE est également d’équilibrer le réseau entre la production et la demande pour éviter les black out causés pas une trop grosse demande (les périodes de grand froid par exemple) ou les surproduction inutiles pour le réseau français.

La distribution : Enedis

Enedis s’appelait avant ERDF (Électricité Réseau Distribution France) mais a été renommé ainsi pour justement éviter la confusion avec EDF puisque les activités sont séparées.
Enedis s’occupe de l’acheminement en basse tension et de la distribution dans les points de livraison, ce fameux PDL que les fournisseurs vous demandent.
À chaque lieu où il y a une consommation propre d’électricité, il y a un compteur numéroté par un PDL. C’est ce compteur, géré également par Enedis qui permet de mesurer la consommation d’électricité d’un logement.
Pour reprendre le parallèle, c’est comme si Enedis s’occupait des routes nationales, départementales et des chemins qui arrivent à n’importe quel endroit. Mais aussi de la boite aux lettre qui vous permet de recevoir du courrier.

En réalité, Enedis n’est pas le seul à s’occuper du réseau de distribution. Certaines villes ont eu le monopole sur leur propre réseau de distribution. On les appelle ELD, Entreprises Locales de Distribution. Elles font le même travail que Enedis dans certaines concessions. Il s’agit de 5% du territoire. Les ELD les plus connues sont notamment GEG (Gaz et Électricité de Grenoble) ou ES Strasbourg. Ça veut dire que si vous habitez à Grenoble ou Strasbourg il est fort probable que votre réseau de distribution d’électricité ne soit pas géré par Enedis.

 

4 – Les activités ouvertes à la concurrence : la production et la fourniture

La production et la fourniture d’électricité sont ouvertes depuis 2007 à la concurrence grâce à une directive Européenne. Cela permet de rendre le marché plus dynamique et d’encourager une baisse des prix pour les consommateurs, cette concurrence régulant l’offre et la demande.

La production d’électricité

Pour la production d’électricité en France, EDF ne détient donc plus le monopole. D’autres centrales de production peuvent produire de l’électricité et utiliser le réseau d’acheminement pour la distribuer aux usagers.
Les petits producteurs locaux ont ainsi pu s’associer en coopératives pour revendre leur électricité à des fournisseurs, par exemple. À l’inverse, des fournisseurs ont pu construire et exploiter eux-mêmes des centrales de production.
La production d’électricité peut donc provenir de différentes sources géographiques et de différentes sources d’énergie : nucléaire, gaz, charbon, biomasse, solaire, éolien, photovoltaïque, hydraulique, etc. Seule EDF produit de l’électricité à partir de centrales nucléaires.

 

La fourniture d’électricité

La fourniture d’électricité est elle aussi ouverte à la concurrence. Même si 85% des Français sont encore clients d’EDF, il existe aujourd’hui une quinzaine de fournisseurs d’électricité chez qui il est possible de prendre son abonnement d’électricité : Direct Énergie, Total Spring, Eni, Engie, Plum, Enercoop, GEG, C Discount, Planète Oui, etc. Nous vous parlerons plus en détail de chacun d’eux.
Le rôle de ces fournisseurs d’électricité est de revendre l’électricité aux usagers. Ils s’approvisionnent sur le marché où tous les producteurs d’électricité vendent leur électricité. Puis revendent cette électricité aux particuliers ou aux professionnels. C’est comme si les fournisseurs d’électricité allaient à Rungis, où des producteurs d’électricité viendraient tous vendre leur électricité.
Le prix de l’électricité qu’ils revendent ensuite à leurs abonnés dépend donc en partie de leur capacité à négocier des prix de gros.
Bien entendu, certains fournisseurs peuvent aussi être producteurs d’électricité. Mais dans tous les cas, toute l’électricité produite est tout de même en vente sur le marché.

Comment, me direz-vous, les fournisseurs peuvent-ils donc savoir combien facturer un foyer puisqu’ils ne s’occupent pas de la distribution directement ?
C’est là que le rôle de Enedis dans la distribution, en particulier grâce aux compteurs intervient. Enedis transmet l’information de consommation aux fournisseurs pour leur permettre de facturer leurs clients.
Pourquoi les fournisseurs ne s’occupent-ils pas eux-mêmes des compteurs ? Pour vous expliquer, c’est exactement le même parallèle qu’avec les routes, plus haut. Ça serait très compliqué que chaque fournisseur installe son propre compteur : il faudrait donc le changer à chaque fois que vous changez de logement ou de fournisseur, sans compter les différences de mesure que différents appareils pourraient engendrer.

 

5 – La concurrence entre EDF et Engie

Pour finir notre tour d’horizon des différents acteurs dans le secteur de l’électricité, abordons un sujet qui porte à confusion : Engie, GDF Suez, EDF GDF fournit de l’électricité ?
Pour comprendre cela, petit rappel. En 2006, GDF fusionne avec Suez pour devenir GDF Suez. En 2015 le groupe renomme sa marque Engie. Donc aujourd’hui, Engie, qui s’appelait précédemment GDF Suez, n’a plus rien à voir avec EDF.
Comme le marché est ouvert à la concurrence, Engie est maintenant également un fournisseur d’électricité. Mais toujours rien à voir avec EDF.
EDF et Engie sont deux entreprises indépendantes l’une de l’autre.

Maintenant que vous avez tout compris, on récapitule ! EDF est l’un des producteurs d’électricité. RTE transporte cette électricité produite, puis Enedis (ex-ERDF) la distribue dans les logements et mesure grâce aux compteurs d’électricité (comme le Linky) combien vous avez consommé pour que le fournisseur d’électricité que vous avez choisi (qui n’est plus forcément EDF, qui pourrait être Engie -ex-GDF- ou Total Spring ou EkWateur) puisse vous facturer la quantité que vous avez consommée sur le réseau.

Si ce n’est pas clair, n’hésitez pas à me poser des questions en commentaire !

Et si vous souhaitez savoir parmi tous les fournisseurs d’électricité qui existent actuellement, lequel pourrait être le plus adapté à vos habitudes et usages, n’hésitez pas à demander votre diagnostic de consommation d’électricité pour obtenir des réponses et éclaircir davantage le sujet.

À bientôt !

Norida, co-fondatrice.

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.

Norida co-fondatrice de Wivaldy

Co-fondatrice de Wivaldy.
J’étais comme vous, je n’y connaissais pas grand chose. Mais en faisant de la consommation d’électricité mon métier, j’ai découvert un sujet passionnant que j’aimerais partager avec vous. Suivez-moi dans l’aventure Wivaldy.

Share This