La consommation en veille n’est pas forcément parlant au premier abord. Cependant, quand on la compare aux foyers qui sont similaires au nôtre, là elle prend beaucoup plus de sens

Seulement, voilà, vous venez de recevoir votre bilan électrique Wivaldy et vous constatez avec stupéfaction que votre consommation en veille est supérieure aux foyers similaires… 🙈 Vous n’avez pas encore reçu votre bilan ? Demandez dès maintenant votre bilan de consommation gratuit Wivaldy ! ⚡⚡

Avant de jeter à la poubelle votre cave à vin que vous soupçonnez de trop consommer inutilement, ou de changer de logement, sachez qu’une consommation en veille plus élevée que la moyenne, n’est pas forcément un mauvais signe !

On vous explique tout !

Définition de la consommation électrique en veille

Tout d’abord, expliquons ce qu’on entend par “veille”. En réalité, dans le jargon des professionnels du secteur, ce que chez Wivaldy, nous appelons “veille” est le “talon” de consommation. Il comptabilise tous les appareils qui consomment de l’électricité en continu, indépendamment que vous les utilisiez ou non.

Dans votre bilan électrique Wivaldy, entrent donc dans votre consommation de veille tous les appareils qui restent branchés, mais aussi votre réfrigérateur, probablement votre box internet si vous en avez une et que vous ne l’éteignez jamais, votre congélateur, votre cave à vin, etc.

Ce qui caractéristise ces appareils en veille, c’est que :

  • soit vous ne pouvez pas les éteindre, comme le réfrigérateur ou le congélateur pour des raisons d’hygiène.
  • soit vous ne voulez pas les éteindre pendant votre absence par souci de confort. Par exemple, vous n’avez pas envie d’attendre que la box internet se reconnecte tous les soirs lorsque vous rentrez chez vous.

Calcul votre consommation en veille par rapport aux autres foyers

Dans votre bilan électrique Wivaldy, le résultat de votre consommation en veille est comparé aux foyers qui sont similaires. Mais qui sont les foyers similaires à qui est comparée votre consommation en veille ?

Pour comparer votre consommation de veille, nous ne nous basons pas sur les logements qui ont des caractéristiques identiques au vôtre (en terme de surface, de nombre d’habitant, etc).

Pour la veille, votre consommation est comparée aux foyers qui ont une consommation électrique similaire, c’est à dire qui consomment en moyenne autant d’électricité que vous. Ainsi, la comparaison est plus significative lorsqu’elle est effectuée à consommation égale.

Les foyers similaires peuvent donc être équipés de plus d’appareils, ils peuvent être plus ou moins grands, mais dans tous les cas, ils consomment autant d’électricité que vous. ⚡️

Sur cette consommation d’électricité, nous prenons donc leur veille pour vous permettre de vous comparer.

De quoi dépend la consommation en veille ?

Comme nous venons de vous l’expliquer, votre consommation en veille n’est pas comparée avec des foyers qui ont des caractéristiques similaires, aussi, cela vous laisse la possibilité d’agir sur plusieurs facteurs qui dépendent de vos habitudes ou de votre logement pour diminuer votre veille électrique. 💪

Voici un petit tour d’horizon de ce qui peut influencer votre consommation de veille.

La consommation de veille dépend de la période analysée ❄️☀️🌧

On n’arrête pas de le répéter, mais la consommation d’électricité évolue tout au long des quatre saisons. Et c’est normal, nos habitudes changent en fonction des températures, de la luminosité, etc.

Cela ne vous surprendra donc pas, si vous êtes chauffé à l’électricité, de savoir que votre consommation de veille est plus élevée en hiver, qu’en été. C’est le cas surtout si vous n’éteignez pas vos chauffages de la journée. Même si vous diminuez la température, vous continuez à consommer de l’électricité tout au long de la journée et de la nuit.

Donc votre chauffage électrique va être comptabilisé comme de la veille et représenter une part non négligeable de votre consommation totale pendant l’hiver.

La consommation de veille dépend de ses habitudes

Un logement qui est plus souvent actif aura naturellement une consommation d’électricité en veille plus significative qu’un logement qui est moins souvent occupé.

C’est le cas par exemple des logement où certains habitants travaillent de chez eux : ils utilisent à longueur de journée plus d’électricité que les autres.

Cette quantité régulière quotidienne sera donc considérée comme de la veille et peut donc aussi représenter une bonne part de la consommation totale d’électricité.

La consommation de veille dépend de son équipement électrique

Si on se penche à présent directement sur les appareils électroménagers qui entrent dans la consommation de veille, il faut comprendre deux phénomènes :

  • D’un côté, les fabricants d’électroménagers ont fait beaucoup d’effort pour rendre leurs appareils moins énergivores. Cela signifie donc que plus votre équipement est neuf, moins il consomme de l’électricité.
  • De l’autre côté, le nombre des petits appareils dont nous équipons nos logements s’est beaucoup multiplié ces dernières années. L’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) estime que ce chiffre a été doublé en 20 ans.

 

La consommation de veille dépend aussi du logement

Enfin, il faut aussi considérer son logement et ses caractéristiques. Ils peuvent expliquer aussi en partie votre consommation de veille.

Par exemple si vous avez un logement qui est mal isolé, forcément, vous aurez tendance à consommer beaucoup plus de chauffage en continu.

Si vous avez des appareils qui sont mal dimensionnés par rapport à la taille de votre logements, ils vont aussi avoir tendance à consommer plus et plus régulièrement, donc augmenter la part de votre veille.

 

Ne cherchez plus vos économies d’électricité,
elles sont dans votre bilan en ligne !

Bilan électrique Wivaldy

Ne cherchez plus vos économies d’électricité, elles sont dans votre bilan en ligne !

Dans quels cas ne pas s’inquiéter de sa consommation en veille ?

Si votre consommation de veille est plus élevée que les foyers similaires mais que vous n’êtes pas souvent chez vous, il ne faut pas vous inquiéter.

Il se peut que vous n’ayez tout simplement pas de grosse variation entre votre veille et vos activités électriques ponctuels.

C’est le cas, si vous ne rentrez chez vous que pour dormir et que vous ne cuisinez pas tous les jours, que vous ne faites pas souvent la lessives, etc.

Observons sur l’exemple ci-dessus, deux logement :

  • À gauche, un logement qui consomme beaucoup d’électricité et dont la veille ne représente que 10% de la consommation totale.
  • À droite, un logement qui consomme moins d’électricité et dont la veille représente 60% de la consommation électrique totale.
On comprend donc bien que la consommation de veille peut fortement dépendre de l’activité électrique globale et qu’il ne faut pas encore s’inquiéter si la veille est très élevé alors qu’on ne consomme pas beaucoup.

Dans quels cas s’inquiéter de sa consommation en veille ?

Globalement, si vous cherchez la sobriété énergétique et que vous voulez faire la chasse au gaspillage, toute consommation de veille supérieure à la part que représentent les appareils que vous ne pouvez pas éteindre, constituera une veille de trop pour votre consommation.

Nous vous avions d’ailleurs préparé des exercices à faire pour trouver votre consommation en veille minimum et décider vous-même de la proportion acceptable.

Il vous appartient donc de décider à quel niveau vous inquiéter de la veille électrique de votre logement.

Quelques conseils pour agir efficacement sur votre consommation en veille

Maintenant vous savez que votre consommation d’électricité en veille, même si elle paraît supérieure aux foyers similaires, n’est finalement pas si inquiétante au vu de votre mode de consommation.

On ne va pas vous laisser sur votre faim, voici ce que dans l’équipe Wivaldy nous faisons personnellement pour diminuer tout simplement notre consommation électrique de veille :

Installer des multi-prises à interrupteurs ou des prises programmables

Ultra facile à faire, les multi-prises avec un interrupteur vous permettent d’éteindre un ensemble d’appareil tout d’un coup. C’est la solution parfaite pour ne pas avoir à se baisser pour débrancher un appareil après chaque utilisation notamment (si vous l’installez en hauteur).

Les plus avancés pourront opter pour des prises connectées ou programmables. Il sera ainsi plus facile de contrôler le fonctionnement d’un vieux sèche-serviette qui consomme beaucoup et dont la minuterie interne est un peu fatiguée.

Entretenir les appareils électriques

Un congélateur avec une épaisse couche de glace consomme plus d’électricité qu’il ne devrait. Un four encrassé met plus de temps à cuire. Un aspirateur rempli, aspire moins bien. Un sèche-cheveux plein de poussière sent le brûlé.

Bref, prendre un un moment pour entretenir son électroménager du quotidien est essentiel.

D’abord, on allonge leur durée de vie. Ensuite, on leur évite de consommer plus d’électricité qu’il n’en faudrait.

Alors ce qui est vrai pour petites choses comme le sèche-cheveux, l’est encore plus les gros appareils comme le ballon d’eau chaude qui fonctionne quotidiennement. Là c’est moins facile, mais faire appel à un spécialiste tous les 2 ans peut coûter moins cher qu’un changement complet et des factures d’électricité qui augmentent au fil du temps.

Identifier l’essentiel du confort superflu

Oui, c’est beaucoup plus pratique de ne pas avoir à éteindre sa box internet tous les matins quand on part au travail et à l’allumer au retour. Mais est-ce que sa consommation d’électricité pendant votre absence peut justifier ce confort ?

Cette question est valable pour tous les appareils qu’on laisse branchés, et qui, cumulés ne servent qu’à gonfler la facture d’électricité inutilement.

Donc, on fait le tour de son logement et on se pose les bonnes questions !

Sur ce, je vais aller quand même débrancher cette cave à vin qui ne sert à rien !

Si vous n’avez aucune idée de votre consommation d’électricité en veille, demandez votre bilan électrique Wivaldy ! Ça sera au moins utile à votre portefeuille ou pour la planète !

À bientôt !

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.

Ça vous intéressera aussi :

Share This