Selon un récent sondage, plus de la moitié des Français ont l’impression de subir leurs dépenses de chauffage et 36% ont même parfois renoncé à se chauffer pour des raisons économiques. Au vu des températures très froides qui s’annoncent dans les prochains jours, voici quelques conseils pour vous aider à rester au chaud sans vous ruiner cet hiver et pour mieux maîtriser votre consommation d’électricité.

Chauffage : la consommation électrique augmente

Baisse des températures + chauffage = thermosensibilité
Météo France prévoit une baisse brutale de la température dès le début de la semaine prochaine. Il faut ainsi s’attendre à une chute des températures sur l’ensemble du territoire de 6 à 8 degrés !

Ce refroidissement va s’accompagner d’une hausse de la consommation énergétique, essentiellement pour les besoins de chauffage. C’est ce qu’on appelle la thermosensibilité : comme nous vous l’avons expliqué dans un précédent article, la France étant équipé pour une bonne partie, de chauffage électrique, ce genre de variation de température a une incidence directe sur la consommation et donc sur la production d’électricité en France.

On passe ainsi d’une consommation maximum de 64 GW lundi 12 novembre à 19h à une consommation de 75 GW lundi 19 novembre à 19h, selon les prévisions de RTE, le gestionnaire de transport d’électricité. Qu’est-ce que cela signifie ? Que la surconsommation liée aux besoins de chauffage est de 11GW, soit l’équivalent de la production instantanée d’une dizaine de centrales nucléaires, ou 4000 grandes éoliennes (de 3MW).

Prévision RTE

Impact sur le chauffage des consommateurs

Que va impliquer, en pratique, cette baisse des températures pour un logement français qui se chauffe à l’électricité ?

On estime généralement que la consommation augmente d’environ 5% pour chaque degré perdu en dessous de 18°C. Ainsi, si votre système de chauffage est électrique, il est probable que votre consommation augmente de 20 à 30% d’ici la semaine prochaine.

Donc ne vous inquiétez pas si vous percevez une augmentation de votre consommation d’électricité avec votre suivi Wivaldy. Elle s’expliquera facilement par la météo.

Maintenant, cette hausse n’est pas une fatalité. Il existe des solutions pour limiter la surconsommation engendrée et nous allons faire le tour de ce que vous pouvez anticiper.

Bilan électrique Wivaldy

Ne cherchez plus vos économies d’électricité,
elles sont dans votre bilan en ligne !

Bilan électrique Wivaldy

Ne cherchez plus vos économies d’électricité, elles sont dans votre bilan en ligne !

Chauffage : nos conseils pour mieux consommer

Préparez le fonctionnement des radiateurs

Si vous ne l’avez pas encore fait, il est temps de préparer vos radiateurs à vous aider à affronter le froid. On ne le dira jamais assez, l’entretien des appareils électriques est essentiel à une consommation optimale.
Pour les radiateurs électriques, il faut les dépoussiérer avant de les remettre en marche. Ils ont pendant l’été accumulé de la poussière et si vous les allumez tels quels, cette couche de poussière va d’abord brûler, d’où l’odeur désagréable qui s’en dégage et caractéristique des premières utilisations. Ils seront ensuite plus efficaces sans cette couche qui empêche la chaleur de se propager correctement.

Dépoussiérer chauffage

Régler les températures correctement sur tous les radiateurs

On le sait, la perception du froid et du chaud peut varier d’une personne à une autre. Les températures de chauffe conseillées par l’ADEME permettent de trouver un compromis entre le confort et l’économie.
Nous avons déjà fait un article sur les bonnes températures de chauffage dans toutes les pièces de la maison :

  • pièces à vivre : 19°C
  • chambres : 16°C
  • chambre bébé : 19°C
  • salle de bain : 21°C
Les bonnes températures de chauffage

Programmer la marche du chauffage

Maintenant que vous connaissez les températures optimales de chauffage pour chaque pièce de votre logement, l’idée est de ne pas les faire fonctionner tout le temps H24.
Le secret d’une facture de chauffage bien maîtrisée est la maîtrise du chauffage tout simplement.
Prenons la salle de bains. Que vous preniez une douche le matin ou le soir, vous n’y êtes pas une bonne partie de la journée. Il est donc inutile de laisser la salle de bain constamment à 21°C. L’idéal est de la chauffer quelques minutes avant que vous ne vous y rendiez et quelques temps après que vous l’ayez utilisé, le temps de sécher les serviettes et l’humidité.
Pour les autres pièces du logement, c’est la même chose. Inutile de les chauffer à la température optimale lorsque vous ne vous y trouvez pas.
Diminuez la température à 14°C lorsque vous êtes absent.
Utiliser ainsi vos radiateurs permet de faire des économies très conséquentes, surtout quand on sait que le chauffage représente presque 30% de la facture d’électricité.

Pour programmer vos chauffages, il existe plusieurs possibilités, disponibles pour toutes les bourses.

Pour les radiateurs qui ne se programment pas
La solution sera simplement l’auto-discipline : baisser le chauffage quand on sort d’une pièce pour un long moment et remonter la température un peu avant d’y revenir.

Pour les radiateurs équipés d’un fil pilote
C’est à dire, le radiateurs qui ont des fonctions “confort”, “éco”, “hors gel”, etc. Il est possible de les programmer à distance grâce à l’installation d’un Heatzy chauffage connecté.
Vous pourrez ainsi à l’aide de votre smartphone contrôler vos radiateurs à distance.

Heatzy chauffage connecté

Pour les radiateurs haut de gamme
Les radiateurs les plus récents sont de plus en plus équipés d’une connectivité qui leur permet d’être réglés et programmés à distance à l’aide d’une application mobile. On les trouve par exemple dans les marques Sauter, Thermor ou Atlantic.

Chauffer écologique en évitant les heures de pointe

En effet, c’est à ces heures-là que la consommation française est la plus importante en hiver, car c’est l’heure où tout le monde rentre chez soi ; on parle de “pointe” de consommation. Pourquoi est-ce peu écologique? Pour générer suffisamment d’électricité pour couvrir ces besoins importants et ponctuels, les producteurs doivent mettre en marche des centrales qui s’allument rapidement, comme les centrales à charbon ou les centrales à gaz. Non seulement ces centrales coûtent cher à faire tourner (pas pour vous, pour le producteur), mais ont un bilan carbone nettement moins bon que d’autres types de centrales (nucléaire, énergie hydraulique et éolienne …).
Pour réduire votre consommation à ces heures-là, vous pouvez par exemple éviter de lancer des machines, moins cuisiner au four électrique, ou encore éteindre la lumière dans les pièces dans lesquelles vous n’êtes pas. Et pour les plus festifs d’entre vous, faites des dîners entre amis, pour mutualiser la consommation d’énergie!

Heures de pointes

Chasser les déperditions pour chauffer efficacement

Enfin, on le sait, chauffer un logement n’est pas toujours facile, surtout lorsqu’on habite dans un logement qui n’est pas bien isolé. Bien entendu, on ne peut pas tous se permettre de faire des travaux de rénovation et d’isolation.
On peut néanmoins penser à des solutions moins onéreuses qui pourront tout autant aider à garder votre logement au chaud et éviter que la chaleur du chauffage ne se perde inutilement.

Fermer les portes
Ça paraît bête, mais fermer les portes pour éviter les courants d’air permet de garder la chaleur plus longtemps. Il faut bien entendu aérer les pièces mais faites la chasse aux courants d’air froid et à toute déperdition.

Laisser le champ libre
Surtout si vous avez des panneaux rayonnants, il est important de ne pas encombrer le rayonnement de la chaleur : faites attention qu’il n’y ait pas de meuble devant les radiateurs.

Fermer les volets la nuit
Pour limiter le froid de l’extérieur qui s’insinue par les fenêtres, fermez les volets la nuit.

Installer des rideaux
Pour que fermer les volets soit encore plus efficace, installer les rideaux épais ou isolants aidera à préserver votre intérieur du froid.

Mettre des tapis
Enfin, si vous n’aimez pas marcher sur un plancher froid, vous pouvez installer des tapis dans les pièces à vivre, le temps de l’hiver.

Voilà, donc toutes les solutions que vous pouvez mettre en place facilement pour affronter la baisse des températures qui s’annonce sans exploser votre budget chauffage. Et pour garder une visibilité sur vos dépenses électriques, n’oubliez pas que vous pouvez suivre votre consommation directement dans votre espace Wivaldy.
Vous n’avez pas encore de compte ? Obtenez votre bilan de consommation pour trouver les options les plus adaptées à vos habitudes.

À bientôt !

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.

Analysez votre consommation d’électricité

Ajustez vos options, identifiez les sur-consommations et maîtrisez votre budget. Gratuit si vous êtes équipé d’un compteur communicant.

Ça vous intéressera aussi :

Norida co-fondatrice de Wivaldy

Co-fondatrice de Wivaldy.
J’étais comme vous, je n’y connaissais pas grand chose. Mais en faisant de la consommation d’électricité mon métier, j’ai découvert un sujet passionnant que j’aimerais partager avec vous. Suivez-moi dans l’aventure Wivaldy.

Share This